LibraZiK - Accueil
Don
Cliquez ici pour donner sur le compte liberapay du projet
LibraZiK - summary in english

Outils pour utilisateurs

Outils du site


comprehension:mixage:trucs_et_astuces

Astuces de mixage

Augmenter volontairement la latence lors de la phase de mixage

Lorsque vous êtes dans la phase de mixage, n'hésitez pas à augmenter la latence volontairement à 25 ou 30ms voire davantage car même si tout (pistes, effets audio, …) est décalé de 30ms, ajouter de la latence permet de moins stresser votre système informatique et votre oreille, elle, entendra quand même tout au même moment ;-)

Ceci peut être particulièrement pratique lors de session avec beaucoup de pistes et/ou beaucoup de greffons.

Donner un peu de stéréo à une guitare rythmique

Pour des prises guitares, doublez les pistes de guitares rythmiques puis les “panoramiser” (une à droite et une à gauche). Ceci peut aider à aérer le mix en donnant de la stéréo au morceau, sans compter que ça augmente la présence de la guitare rythmique qui s'en retrouve gonflée.

Faire sonner une piste mono de façon un peu plus "réelle" que l'originale

Prenons un échantillon mono : il n'y a que très peu d'information d'ambiance là dedans.

Appliquer un filtre passe-bas à 1000 hz sur l'échantillon original mono et copier le résultat sur la piste gauche du canal gauche d'une nouvelle piste stéréo.

Appliquer un filtre passe-haut à 1000 hz sur l'échantillon original mono et copier le résultat sur la piste gauche du canal droit de la nouvelle piste stéréo.

Ceci donnera déjà une sensation de “stéréo” par rapport au fichier mono originel.

Maintenant, copiez cette piste puis, dans cette copie, inversez les 2 canaux. Mixer maintenant cette piste à environ 20% de l'amplitude originelle dans la première, avec un décalage de 1/25ème de seconde après le démarrage de la piste originelle.

Vous obtenez une version stéréo “spatialisée” du son mono de départ qui sonne bien plus naturel que le son mono car, d'un coup, vos oreilles se font duper et entendent maintenant une “ambiance” qui n'était pas là dans l'enregistrement.

Dans la vie réelle, chaque oreille entendra normalement des sons venant directement de l'instrument puis, un peu plus tard, une réverbération. En fonction d'où se trouve l'instrument dans la pièce, le cerveau interprète cette information et en conclue d'où provient le son. L'astuce ci-dessus essaie d'imiter ceci en donnant un son direct et un son légèrement en retard 1) . En filtrant légèrement le son copié avant de le coller, on peut augmenter le réalisme perçu encore un peu plus.

Deux greffons mono ou un greffon stéréo ?

Admettons que nous travaillons sur une piste audio stéréo. Admettons que nous voulions y appliquer un greffon. Et admettons que nous ayons à disposition un greffon mono, et le même en version stéréo. Est-il préférable d'utilisation deux greffons mono, ou bien le greffon stéréo ?

Pour de nombreux greffons, l'utilisation de deux greffons mono produira un résultat différent comparé à l'utilisation d'une version stéréo (ou multi-canal). Par exemple, avec l'utilisation de deux instances d'un compresseur mono, ce compresseur compressera chaque canal séparément. Alors qu'avec l'utilisation d'un compresseur stéréo, la même réduction sera utilisée pour les deux canaux.

La même chose se passera probablement pour une variété d'autres greffons comme des limiteurs par exemple. Les réverbérations stéréo peuvent émuler une pièce entière alors que des instances de réverb' mono dédoublées ne le peuvent pas. Les chorus/Phaser peuvent utiliser la corrélation stéréo, …etc.

1)
la première “réflexions précoces
comprehension/mixage/trucs_et_astuces.txt · Dernière modification: 20/09/2019 16:15 de trebmuh