LibraZiK - Accueil
Don
Cliquez ici pour donner sur le compte liberapay du projet
LibraZiK - summary in english

Outils pour utilisateurs

Outils du site


logiciels:qjackctl:premiere_visite

Avant propos

Dans cette page, nous allons faire un tour rapide de l'interface de Qjackctl.

La voici :  Qjackctl - écran principal - cliquer pour agrandir

Avant d'aller plus loin, un petit rappel s'impose : il vous faut savoir que Qjackctl est un outil servant initialement à démarrer le serveur-son temps-réel jackd.

Ce tutoriel a été revu pour la dernière fois avant LibraZiK-3. Voir la page à revoir.

Survol de l'écran principal

Nous allons nous aider d'un découpage en différentes zones.

 Qjackctl - différentes zones - cliquer pour agrandir

  • Zone 1 : les boutons Démarrer et Arrêter le serveur jackd. Rien de spécial ici, c'est intuitif. Notez que si jackd tourne déjà en arrière plan et que vous lancez Qjackctl, le bouton “Démarrer” sera déjà enclenché. 1)
  • Zone 2 : l'écran de contrôle de Qjackctl. Pas grand chose à en dire lorsque jackd n'est pas lancé (comme sur la photo ci-dessus), nous verrons plus loin ce qu'il s'y passe lorsque jackd est lancé. Notez que si vous laissez le pointeur de votre souris sur un des éléments de cet écran de contrôle, des informations s'afficheront.
  • Zone 3 : c'est la zone du transport jack. Il n'est pas nécessaire d'en parler lors d'une première approche comme nous le faisons ici.
  • Bouton Messages : ce sont les messages que vous envoient Qjackctl et jackd. Lorsque tout fonctionne correctement, vous n'en avez pas besoin. Ils vous seront utiles si vous avez des soucis de stabilité comme par exemple, des décrochages audio.
  • Bouton Session : c'est ici que se gère votre session JACK. Une nouvelle fois, il n'est pas nécessaire d'en parler lors d'une première approche. Nous verrons ceci plus tard également.
  • Bouton Connecter : voilà une fonction importante pour une première danse avec Qjackctl/jackd ! C'est là que vous allez interconnecter les différents éléments de votre session audio.
  • Bouton Brassage : vous permet de sauvegarder les connexions entre vos logiciels et/ou matériels.
  • Bouton Quitter : pas d'utilité à écrire grand chose ici, vous avez certainement déjà compris qu'il s'agit là de fermer Qjackctl. Notez que si jackd est démarré et que vous essayez de Quitter Qjackctl, un message surgissant vous demandera une confirmation pour la fermeture de jackd. Si ne voulez plus de cette demande de confirmation 2), vous pourrez cocher la case [] Ne pas redemander. Si vous avez coché cette case par mégarde et que vous voulez revoir cette demande de confirmation, vous pourrez aller dans : Réglages… → onglet Divers → Autres → [] Confirmer la fermeture de l'application.
  • Bouton Réglages… : plutôt important car c'est ici que vous allez configurer votre serveur-son temps-réel. Notez que les changements doivent se faire lorsque Qjackctl n'est pas démarré. Si vous vouliez modifier les réglages et que Qjackctl est déjà démarré, vous pourrez utiliser le bouton Arrêter, modifier les réglages, puis le démarrer à nouveau.
  • Bouton À propos… : quelques informations à propos de ce programme. Entre autres, son numéro de version.

Résumé du survol

Pour cette première visite, nous avons survolé l'écran d'accueil de QjackCtl et ses fonctions principales. Qjackctl est un logiciel possédant beaucoup de possibilités que vous apprendrez à connaître au fur et à mesure de vos utilisations, si vous en avez le besoin et l'envie.

Nous allons pouvoir poursuivre avec un premier démarrage simple pour que vous puissiez prendre en main votre système et commencer à faire de Musique Assistée par Ordinateur.






1)
Pour les connaisseurs des systèmes audio / GNU/Linux, notez également que le réglage d'origine de LibraZiK fait en sorte au démarrage de lancer le pont MIDI “ALSAJACK” et le pont JACK ↔ PulseAduio.
2)
et que vous aimez donc vivre dangereusement ^_^
logiciels/qjackctl/premiere_visite.txt · Dernière modification: 26/09/2019 01:26 de trebmuh