LibraZiK - Accueil
Don
Cliquez ici pour donner sur le compte liberapay du projet
LibraZiK - summary in english

Outils pour utilisateurs

Outils du site


tutoriels:creer_un_instrument_a_partir_d_un_echantillon

Avant propos

Dans ce tutoriel, nous allons utiliser l'éditeur audio mhWaveEdit et l'échantillonneur Petri-Foo pour créer un instrument virtuel à partir d'un seul et unique échantillon. Nous nous servirons également d'autres logiciels comme l'accordeur d'instrument en greffon x42-tuna, le greffon audio de filtre passe-haut cmt-hpf et le gestionnaire de JACK QjackCtl.

Ce tutoriel a été revu pour la dernière fois avant LibraZiK-3. Voir la page à revoir.

Prérequis

Les prérequis sont :

  1. les paquets qjackctl, mhwaveedit, cmt, x42-plugins, et petri-foo,
  2. une interface audio compatible 1) qui a déjà été testée fonctionnelle avec QjackCtl sous LibraZiK,
  3. un clavier MIDI connecté et fonctionnel.

Il pourra également être très utile (bien que non-nécessaire) d'avoir lu les pages mhWaveEdit, Petri-Foo et tour d'horizon avant de commencer.

Dans ce tutoriel, un clavier de modèle KeyStudio et de marque M-Audio, une interface audio USB de modèle ZED 10 FX et de marque ALLEN & HEATH, et un micro de modèle SM58 et de marque SHURE sont utilisés.

Préparation

Lancer QjackCtl

Lancement de QjackCtl : menu → Applications → Son et vidéo → Outils JACK → QjackCtl

Cliquer sur le bouton démarrer en prenant soin d'avoir déjà lu le tutoriel de réglage de QjackCtl sous LibraZiK

QjackCtl : lancement - cliquer pour agrandir

JACK démarre et la fenêtre de QjackCtl s'anime.

QjackCtl démarré - cliquer pour agrandir

Enregistrer l'échantillon

Lancez mhWaveEdit : menu → Applications → Son et vidéo → Enregistreurs et/ou éditeurs → mhWaveEdit et vous obtiendrez sa fenêtre principale :

Fenêtre au démarrage de mhWaveEdit - cliquer pour agrandir

Agrandissez sa fenêtre pour pouvoir avoir une vue d'ensemble :

Vue d'ensemble de mhWaveEdit - cliquer pour agrandir

Cliquez sur le bouton enregistrer (le point rouge en haut) :

Faire apparaître la fenêtre d'enregistrement - cliquer pour agrandir

La fenêtre dédiée à l'enregistrement apparaît :

Fenêtre d'enregistrement de mhWaveEdit - cliquer pour agrandir

Dans ce tutoriel, nous allons enregistrer un sifflement. Sélectionnons le format d'échantillonnage : “Mono float 48000 Hz” :

Fenêtre d'enregistrement de mhWaveEdit : sélection du format d'échantillonnage - cliquer pour agrandir

Siffler dans le micro pour voir l'aiguille s'animer et profitez-en pour régler le volume d'enregistrement grâce au VU-mètre :

Régler le volume d'enregistrement - cliquer pour agrandir

Quand le volume d'enregistrement est correct, cliquez sur le bouton “Démarrer l'enregistrement” en bas à gauche et démarrez l'enregistrement du sifflement :

Démarrer l'enregistrement - cliquer pour agrandir

Enregistrer plusieurs fois à la suite ce que vous avez à enregistrer 2). Quand l'enregistrement est terminé, cliquez sur le bouton “Terminer” en bas à droite :

Finir l'enregistrement - cliquer pour agrandir

Voilà, votre prise d'enregistrement est faite. Premier réflexe : la sauvegarde. Aller dans le menu de mhWaveEdit → Fichier → Sauvegarder sous… et inscrivez “sifflement-1.wav”. Ce faisant, mhWaveEdit identifiera automatiquement votre demande de sauvegarde au format WAV si vous prenez garde à laisser l'option “Type de filtre : Auto-détecte depuis l'extension”. Il ne vous reste plus qu'à cliquer sur le bouton “Enregistrer sous” en bas à droite de la fenêtre pour que mhWaveEdit sauvegarde votre enregistrement audio.

Enregistrer l'échantillon - cliquer pour agrandir

Vous pouvez réécouter les différentes prises se trouvant dans votre enregistrement. Cliquez-gauche-glissez-relâchez pour sélectionner une partie de l'enregistrement et lisez cette partie avec la flèche jaune “Lire la sélection” :

Réécoutez les prises - cliquer pour agrandir

Retirez les prises que vous ne voulez vraiment pas du tout du tout en les sélectionnant avec le cliqué-gauche-glissé-relâché puis en cliquant sur la touche Suppr. Ceci dit, vous pouvez tout aussi bien les garder, ça n'a que peu d'importance puisque l'échantillon sera réédité plus tard. Le but est simplement de ne pas avoir un échantillon de plusieurs minutes où vous ne saurez plus “quoi” est “où” ;-)

Si vous avez coupé/modifié quelque chose, il est temps de sauvegarder à nouveau avec un nom du type : “sifflement-1bis.wav”.

Pour ce tutoriel, l'enregistrement utilisé est celui-là :

Vous pouvez le télécharger 3) :

Nettoyer l'échantillon

Comme vous avez pu l'entendre, l'enregistrement de ce sifflement contient un bruit venteux de souffle. Étudions le un peu à l'aide d'un accordeur avec affichage spectral.

Lancer le logiciel x42-tuna en mode “spectrum” : menu → Applications → Son et vidéo → Accordeurs → x42 Instrument Tuner (spectrum) et connecter les sorties de mhWaveEdit sur son entrée :

Connecter l'accordeur - cliquer pour agrandir

Mettez en route la lecture de l'échantillon dans mhWaveEdit et observez le spectre se mouvoir. On peut remarquer ici (surtout lors des premières secondes de l'échantillon) qu'il existe des pics d'intensité dans le signal audio et plus précisément dans la partie de basse fréquence du spectre entre environ 0 et 400 Hz :

Étudier le spectre - cliquer pour agrandir

Nous allons nettoyer un peu cette partie du spectre grâce à mhWaveEdit et sa “boîte des effets…” en y utilisant le greffon High Pass Filter (One pole). Pour cela :

  1. rendez-vous dans : menu de mhWaveEdit → Effets → Boîte des effets 4),
  2. puis sélectionnez le filtre “High Pass Filter (One Pole)”,
  3. puis paramétrez la fréquence de coupure à 400Hz,
  4. et enfin cliquez sur “Appliquer”

Appliquer le filtre passe-haut - cliquer pour agrandir

Dans notre cas et pour d'avantage d'efficacité, nous appliquerons deux fois ce filtre avec le réglage à 400Hz.

Nous pouvons observer que l'amplitude générale du signal a légèrement diminuée. Ceci est dû à l'action du filtre :

Amplitude diminuée - cliquer pour agrandir

Si l'on regarde à présent dans l'accordeur, on peut voir que les fréquences qui nous embêtaient ont maintenant des amplitudes bien moins grandes tout en ayant conservé un son qui sonne toujours “naturel” :

Les fréquences embêtantes ont rapetissées - cliquer pour agrandir

Pour ce tutoriel, l'enregistrement utilisé est celui-là :

Vous pouvez le télécharger 5) :

Normaliser l'échantillon

Pour préparer les étapes suivantes, nous allons appliquer un autre effet sur le signal. Il s'agit de l'effet “normalisation” qui consiste à augmenter l'amplitude le plusse possible sans écrêter le signal. 6)

Pour cela, rendez-vous dans : menu de mhWaveEdit → Effets → Normalisation, ou utilisez le raccourci-clavier Ctrl+N pour aller plus vite.

Pour ce tutoriel, l'enregistrement utilisé est celui-là :

Vous pouvez le télécharger 7) :

Trouver quelle note a été enregistrée

Lancer le logiciel x42-tuna : menu → Applications → Son et vidéo → Accordeurs → x42 Instrument Tuner.

Vérifiez dans la partie “Connection” de QjackCtl que les connexions sont toujours valides et que les sorties de mhWaveEdit sont reliées aux entrées de Instrument Tuner puis à vos enceintes : Détecter la note jouée : connecter mhWaveEdit à l'accordeur x42-tuna - cliquer pour agrandir

Lancez la lecture du fichier audio et observez ce que vous dit l'accordeur. Dans notre cas, l'accordeur est plutôt stable sur la note A#5 :

Détection de la note jouée - cliquer pour agrandir

La note détectée est affichée en notation anglo-saxonne. Vous pouvez vous aider de la page : correspondance entre les notations latine et anglo-saxonne pour retrouver la note correspondante.

Ceci nous donne donc la correspondance A#5 8)La #5. 9)

Maintenant que vous avez votre note, vous pouvez fermer ces deux logiciels :

  • menu mhWaveEdit → Quitter,
  • x42-tuna : cliquer sur la croix de la fenêtre en haut à droite.

Création de l'instrument virtuel de Petri-Foo

Nous allons à présent utiliser l'échantillonneur nommé Petri-Foo. Pour cela, rendez-vous dans menu → Applications → Son et vidéo → Synthétiseurs et échantillonneurs → Petri-Foo et Petri-foo se lancera et affichera sa fenêtre principale :

Ouverture de l'échantillonneur Petri-foo - cliquer pour agrandir

Nous allons charger l'échantillon enregistré lors des étapes précédentes :

Sélection de l'échantillon 1/2 - cliquer pour agrandir

Sélection de l'échantillon 2/2 - cliquer pour agrandir

Positionner l'échantillon sur la touche correspondante (La#5) du clavier virtuel

Nous allons à présent placer l'échantillon sur sa note naturelle 10) .

La note donnée par l'accordeur est le LA# de la cinquième octave donc nous allons positionner le petit carré jaune sur le LA# dans la cinquième octave. Profitez-en pour étendre la plage dédiée à votre échantillon (les barres en orange).

Positionnement de l'échantillon - cliquer pour agrandir

Si vous avec besoin d'aide, consultez la page correspondance entre les notations latine et anglo-saxonne qui contient une représentation des notes sur un clavier de piano.

Éditer l'échantillon

Nous allons ici éditer l'échantillon.

À l'écoute des cinq sifflements enregistrés lors de la prise de son, je pense que le plus stable est le cinquième. La note du sifflement est relativement mieux tenue et “oscille” moins que dans les quatre autres.

Dans la fenêtre principale, nous allons commencer par sélectionner le mode de lecture en boucle : “loop”. Ceci possède l'avantage de conserver l'attaque jouée une fois puis, ensuite, de jouer et rejouer la partie définie entre les points de bouclage :

Sélection du mode de lecture en boucle - cliquer pour agrandir

Nous allons maintenant ouvrir la fenêtre d'édition en cliquant sur la forme d'onde de la fenêtre principale de Petri-Foo puis effectuer un zoom en avant sur cette partie de l'échantillon ce qui nous offrira un affichage de ce genre :

Fenêtre d'édition de l'échantillon - cliquer pour agrandir

Puis, à l'aide des boutons de droite et de gauche de la souris, nous allons sélectionner grossièrement les points de bouclage, ce qui fera apparaître la boucle en couleur verte :

Sélection de la boucle - cliquer pour agrandir

À présent, en maintenant la touche Ctrl enfoncée et toujours à l'aide des boutons de droite et de gauche de la souris, nous allons sélectionner les points de départ et de fin de la lecture :

Sélection des points de départ et de fin - cliquer pour agrandir

Ceci aura pour effet que lors de la lecture de l'échantillon, cette lecture commencera par la lecture de la partie bleu-ciel de gauche une seule fois, puis enchaînera la lecture de la partie verte, puis à nouveau la partie verte et ce aussi longtemps que vous lirez l'échantillon, puis lors de la relâche de la touche du clavier virtuel, la lecture de la partie bleu-ciel de droite une seule fois également.

Précisons les limites de ces points de boucle et de lecture

Nous allons améliorer la précision de ces quatre points, les deux points de début et de fin de lecture et les deux points de boucle.

Pour chacun de ces points, nous allons zoomer sur l'affichage de la forme d'onde de l'échantillon jusqu'à voir les “vagues” représentatives de l'audio. Par exemple avec le point de départ de boucle représenté dans l'image ci-dessous par la ligne verticale de couleur verte :

Zoom sur le point de départ de boucle - cliquer pour agrandir

Nous pouvons observer ici que le positionnement grossier que nous avons effectué à l'étape précédente ne croise pas le zéro.

Il peut être fait référence à ces points croisant le “zéro” en tant que “zero-crossing points” par anglicisme.

Nous allons déplacer ce point vers l'abscisse où il croise le zéro ce qui permettra d'atténuer les artefacts sonores dus au traitement audio-numérique :

Correction de l'emplacement du point de départ de boucle - cliquer pour agrandir

Faites de même avec les trois autres points définis grossièrement dans le chapitre précédent.

Voilà, l'instrument virtuel créé avec un sifflement est terminé.

Jouer de ce nouvel instrument virtuel avec le clavier contrôleur

Ce tutoriel touche donc presque à sa fin. Mais avant cela, nous allons jouer avec notre clavier contrôleur MIDI-USB et cet échantillon.

Connectez votre clavier contrôleur MIDI-USB à votre machine, puis rendez-vous dans QjackCtl → bouton “Connecter” → onglet “ALSA et connecter ici la sortie de votre clavier contrôleur à l'entrée MIDI de Petri-Foo comme cela :

Connexion du clavier MIDI à Petri-Foo - cliquer pour agrandir

Vous pouvez dès à présent pianoter sur le clavier contrôleur et jouer avec votre échantillon fraîchement créé. Il est drôle de constater qu'avec les quelques traitements que nous avons fait dans ce tutoriel, on ne reconnaît déjà presque plus le fait que cela vienne d'un sifflement 11) :

Enregistrer le travail

Le bon réflexe maintenant que votre patche est fait, est de le sauvegarder en local : menu Petri-Foo → File → Save As… :

Sauvegarder le patche - cliquer pour agrandir

Pour aller plus loin

Bien entendu, vous pouvez poussez le travail sur l'échantillon en le triturant dans tous les sens, mais ce n'est pas là le but de ce tutoriel qui se termine et dont la mire était de vous permettre un premier exercice de style. La suite dépendra de votre créativité !

Vous voudrez peut être aller :

En cas de soucis

1)
pour savoir si votre interface audio est compatible, vous pouvez vous aider de Liste de matériel par marque
2)
nous garderons l'intéressant et couperons l'inutile plus tard
3) , 5) , 7)
clic-droit puis “enregistrer la cible du lien sous…”
4)
ou Ctrl+E pour aller plus vite
6)
ce qui résulterait en une saturation à l'écoute
8)
notation anglo-saxonne
9)
notation latine
11)
attention à l'écoute, ceci est a été enregistré en une prise et est issue des doigts d'un batteur qui essaie de jouer du clavier 8-)
tutoriels/creer_un_instrument_a_partir_d_un_echantillon.txt · Dernière modification: 31/08/2020 17:21 de trebmuh