LibraZiK - Accueil
Don
Cliquez ici pour donner sur le compte liberapay du projet
LibraZiK - summary in english

Outils pour utilisateurs

Outils du site


tutoriels:lmms_-_premier_pas

Avant propos

Nous allons voir ici comment créer, construire, finaliser et exporter un projet de morceau avec LMMS de manière simple et basique pour une première fois.

Ce tutoriel a été revu pour la dernière fois avant LibraZiK-3. Voir la page à revoir.

Prérequis

Les prérequis sont :

  1. les paquets qjackctl, lmms, et tap-plugins.
  2. une interface audio compatible 1) qui a déjà été testée fonctionnelle avec QjackCtl sous LibraZiK

Action

  1. Ouvrez QjackCtl : Menu → Applications → Son et vidéo → Outils JACK → QjackCtl,
  2. démarrez-le,
  3. lancez LMMS : Menu → Applications → Son et vidéo → Séquenceurs audio et/ou MIDI → LMMS.
S'il s'agit de la toute première fois que vous ouvrez LMMS, vous aurez quelques écrans supplémentaires comme défini dans ce paragraphe.

Vous arriverez sur la fenêtre principale :

LMMS - fenêtre principale - cliquez pour agrandir

Nommer le projet

Nous allons tout de suite enregistrer ce projet, ce qui nous permettra de lui donner un nom. Allez dans : “menu → Projet → Enregistrer” et sélectionner l'endroit où vous voulez sauvegarder votre projet ainsi que le nom du projet :

LMMS - nommer et enregistrer le projet - cliquez pour agrandir

Dans notre exemple ici, le projet sera donc nommé “Premier pas avec LMMS” et sera sauvegardé dans le bureau.

Ouvrir les notes du projet

Une bonne habitude à prendre, qui est conseillée ici, est d'ouvrir dès le départ la fenêtre des notes du projet qui vous servira de bloc-note tout au long du travail de ce projet. Pour cela, cliquez sur le bouton LMMS - ouvrir les notes du projet - cliquez pour agrandir de la barre d'outils.

Régler le tempo du morceau

Double-clic sur l'affichage du tempo (ici 140 par défaut) pour le changer manuellement la valeur BPM. Pour changer la signature rythmique, faire la même chose en cliquant sur la valeur à changer. Pour ce didacticiel, nous choisirons une valeur de 120.

Création d'une piste batterie

La grosse caisse

Nous allons faire cela avec l'éditeur de rythme et de ligne de basse.

Dans la ligne du “Kicker”, nous allons écrire un court motif puis le mettre en lecture, ce qui nous permettra d'entendre le son de grosse caisse pendant que nous modifions ce son et ainsi, avoir un retour direct de son rendu.

Pour écrire le motif rythmique, nous allons cliquer, dans l'éditeur de pas, sur les pas où l'on veut que le son soit joué. Par défaut, il y a 16 pas : 4 pas par battements, 4 battements par mesure.

LMMS premier pas - Création d'une piste batterie - Écrire une ligne de grosse caisse - cliquer pour agrandir

Nous allons maintenant modifier ce son en cliquant sur “Kicker” dans l'éditeur de rythme et de ligne de basse pour ouvrir la fenêtre d'édition du kick (grosse caisse) où nous pourrons apporter des changements au son en modifiant les différents réglages dans les onglets (greffon, env/LFO, fonctions et effets).

LMMS premier pas - Création d'une piste batterie - Modifier le son de la grosse caisse - cliquer pour agrandir

On peut choisir la 'note' du son de grosse caisse en déplaçant le carré vert situé au dessus du clavier).

LMMS premier pas - Création d'une piste batterie - Sauvegarder le préréglage du son de la grosse caisse - cliquer pour agrandir

Pour sauvegarder ce préréglage, cliquez sur 2) .

Nous pouvons à présent fermer la fenêtre permettant de régler les paramètres du “kicker”.

Le charleston

Pour rajouter une cymbale charleston (hi-hat), nous allons ouvrir la fenêtre “Piste d'échantillons” en cliquant sur dans la barre latérale, puis allons choisir un échantillon dans le menu qui vient d'apparaître.

En cliquant sur les différents échantillons, vous les entendrez, ce qui vous aidera à choisir.

Pour cet exemple, nous choisissons : → drums → hihat_opened02.ogg. Cliquons-gauche dessus sans relâcher le clic puis glissons le jusqu'à la fenêtre de l'éditeur de rythme et de ligne de basse, où nous relâcherons le clic en dessous de la ligne du “kicker”.

Une nouvelle ligne apparaît dans laquelle nous allons créer un nouveau motif pour ce charleston qui accompagnera la grosse-caisse.

En cliquant sur le “hihat_opened02.ogg” dans cette nouvelle ligne qui vient d'apparaître, nous ouvrirons une nouvelle fenêtre de l'“audiofile processor” qui nous permettra de pouvoir paramétrer le son de cet échantillon.

Pour cet exemple, nous allons monter le son dans les aigus.

Là encore, pour sauvegarder ce préréglage, cliquez sur 3) , puis fermerons la fenêtre de l'“audiofile processor”.

La caisse-claire

Nous allons réitérer les mêmes manipulations que celles du charleston pour fabriquer la caisse claire.

Pour l'exemple, nous modifierons le pitch à -1600 centièmes grâce en utilisant la fonction “plage” en la mettant à 24.

Nous ajouterons également un effet de réverbération en utilisant le “TAP reverberator” et en paramétrant son W/D à 0.3.

Ici aussi, nous sauvegarderons ce préréglage en cliquant sur 4) , puis fermerons la fenêtre de l'“audiofile processor”.

Peaufiner cet ensemble de batterie

À partir de là, vous commencez à avoir une rythmique qui ressemble à quelque chose. Nous allons la peaufiner dans ce paragraphe.

Dans l'éditeur de rythme et de ligne de basse qui ressemble à présent à ceci :

LMMS premier pas - rythmique : affichage de type "séquenceur à pas" - cliquer pour agrandir

Nous pouvons régler ici la vélocité de chaque pas (rectangle bleu clair) avec la molette de la souris.

Nous pouvons également panoramiser les différents instruments grâce aux boutons “PAN” se trouvant sur chaque ligne d'instrument.

Si vous voulez encore plusse de précision, vous pouvez éditer les parties de chaque instrument à l'aide d'une vue de “piano virtuel classique” plutôt qu'à l'aide du séquenceur à pas que nous avons utilisé jusqu'à maintenant. Pour cela, double cliquez-gauche sur un pas pour qu'une nouvelle fenêtre s'ouvre :

LMMS premier pas - rythmique : affichage de type "piano virtuel classique" - cliquer pour agrandir

Vous pourrez ainsi choisir la panoramisation et la puissance de chaque coup ainsi que changer les notes si vous le souhaitez.

Ici, écriture en cours au 21 juin 2016. Voir 18.

Création d'une piste de basse

Bien qu'il soit possible de le faire dans l'éditeur de rythme et de ligne de basse, il peut être préférable d'ouvrir une autre piste pour cela, car on peut la dissocier de la piste de batterie dans l'arrangement.

On clique sur . On sélectionne le greffon instrument de son choix (dans mon exemple, SF2 Player), et on le glisse/dépose dans l'éditeur de morceau.

On ouvre le greffon en cliquant sur son nom, puis on sélectionne sa banque SF2 puis on sélectionne son préréglage.

Pour connecter mon greffon au clavier maître, on clique sur la roue crantée à la gauche de la piste, on sélectionne midi → entrée → clic sur le clavier.

Pour enregistrer, double-clic sur un pas de la piste du lecteur de banque de son SF2 de l'éditeur de chanson puis on clique sur le bouton d'enregistrement de la fenêtre de l'éditeur matriciel.

NOTE Olivier : COMMENT ENREGISTRER LA LIGNE DE BASSE EN ÉCOUTANT LA LIGNE DE BATTERIE PRÉCÉDEMMENT CRÉÉE ??

On peut également éditer la ligne de basse (ou autre) directement dans l'éditeur matriciel à la souris sans jouer sur le clavier maître.

Ne pas oublier de déconnecter le clavier après la prise.

Mélangeur d'effets

Dans le mélangeur d'effets, la tranche de gauche représente le général(Master), si l'on veut appliquer un effet sur l'ensemble des pistes, sélection de la tranche en cliquant dessus puis cliquer sur “ajouter un effet” dans la colonne de droite “CHAÎNE D'EFFETS”, sélectionner le greffon puis OK.

Si l'on souhaite appliquer un effet seulement à un ou plusieurs instruments, on clique sur + au milieu de la fenêtre, on sélectionne la tranche puis on ajoute de la même manière un greffon (ici delay), on peut renommer la piste en double cliquant dessus.

On voit que cette tranche d'effets est sur le canal 1, pour l'appliquer sur des instruments, on sélectionne un instrument dans l'éditeur de morceau, puis dans la fenêtre de l'instrument on choisit le canal 1 dans EFFETS.

Exporter le projet

Une fois le projet fini, on exporte soit le projet entier : menu LMMS → Projet → Exporter, soit on exporte chaque piste séparément, par exemple pour les remixer dans un autre logiciel comme Ardour. Pour cela : menu LMMS → Projet → Exporter les pistes, puis choisir les options voulues dans les fenêtres suivantes.

Aller plus loin

Vous voudrez peut être :

En cas de soucis

Si vous avez un soucis et que vous n'arrivez pas à vous en sortir, contactez-nous.






1)
pour savoir si votre interface audio est compatible, vous pouvez vous aider de Liste de matériel par marque
2) , 3) , 4)
situé en haut à droite, au dessus du menu “effets
tutoriels/lmms_-_premier_pas.txt · Dernière modification: 29/08/2020 20:47 de trebmuh